Accueil du site
Baleine franche australe -Eubalaena australis
Baleine à bosse
Précédent

Cétacé

Suivant
Petit rorqual
Trombinoscope
Vue occasionnellement dans les eaux réunionnaises
"Franche", elle fut ainsi nommée par les baleiniers parce qu'elle était facile à chasser: nageant lentement et ne coulant pas une fois morte. Chassée depuis plusieurs siècles, elle a failli disparaître.
Une réglementation internationale protège l'espèce depuis 1935. Tout contrevenant est passible de 6 années d'emprisonnement en Afrique du Sud.

ordre : mysticètes
famille : balaenidés
autres noms : baleine franche noire
longueur : 14 à 16 mètres

poids : 50 à 60 tonnes
nourriture : krill et crustacés planctoniques
habitat : eaux tempérées et sub-polaires Sud.
signes particuliers : On la confond souvent avec la baleine des basques. Elle n'a pas de nageoire dorsale. Elle est remarquable a ses callosités sur la mâchoire supérieure. Ce "bonnet" dont les callosités sont disposées de manière alléatoire sur chaque baleine, permet de les identifier. Aucune présence de sillons sous la gorge, elle possède un rostre arqué et des fanons très longs d'environ 4 mètres.
Trombinoscope
De loin on peut la repérer à son souffle qui est divisé en 2 jets distincts quand on la voit de face. Lorsqu'elle plonge, sa nageoire caudale apparaît nettement au dessus de la surface. Elle nage très lentement mais peut bondir dans les airs jusqu'à 10 fois de suite et le bruit qu'elle fait peut être entendu jusqu'à 1 kilomètre à la ronde. Pour se nourrir, elle filtre le krill à l'aide de ses fanons.
Comportement : La baleine franche préfère le langage du corps à celui du chant. Elle apprécie le contact tactile et fait preuve d'une extrême douceur envers son jeune baleineau qui ne quitte jamais sa mère pendant sa première année de sevrage. Plus grand, il peut revenir la revoir pour être réconforté.
Lors de l'accouplement, les baleines franches " s'enlacent " avec leurs nageoires caudales, se frottent et se caressent.
Elles pratiquent ce que l'on appelle la navigation "à voile". Elles lèvent leur queue hors de l'eau et se laissent tout simplement pousser par le vent.
Quittant sa résidence d'été, dans les eaux de l'Antarctique, pour atteindre les côtes sud-américaines ou sud-africaines, la baleine franche parcourt jusqu'à 8.000 kilomètres pour donner naissance à son baleineau de une tonne.
Pendant ces migrations, la baleine franche australe peut occasionnellement passer dans les eaux réunionnaises accompagnée de son petit et les voir est un privilège très rare.
oOo
A La Réunion, elle est vue occasionnellement le long des côtes réunionnaises.
Trombinoscope
Trombinoscope
Trombinoscope
Trombinoscope
Baleine à bosse
Précédent

Cétacé

Suivant
Petit rorqual
Site à but non lucratif. Si les auteurs de ces photos me le demandent, je les retire de cette page car il m'a été impossible de les contacter