Poisson-lion, rascasse volante - Pterois miles

Il peut atteindre la taille de 38 cm. Adulte, il vit dans les eaux marines côtières des lagons et des pentes externes de 1 à 50 m. Il est commun dans les grottes, les surplombs rocheux et sous les formations d'acropora où il se cache en compagnie de quelques congénères pendant la journée. On le reconnaît à sa livrée couverte de bandes oranges à pourpres, cernées de blanc, alternant le sombre et le clair. Les rayons durs de sa dorsale et de ses pectorales ressemblent à des plumes. On peut remarquer un plumet sur chaque yeux et des appendices cutanés sur le bord de ses lèvres. Plus actif la nuit et surtout au crépuscule, il part en chasse et se nourrit de poissons et de crustacés. Sa technique de chasse est très élaborée. En déployant ses grandes nageoires, il bloque toutes les issues à ses proies qu'il engloutit ensuite en les aspirant pour les avaler. Il n'est pas farouche car il possède une arme redoutable. Les piquants de ses nageoires (les 3 rayons durs de la dorsale, les 3 premiers rayons de l'anale et les éperons de la ventrale) sont venimeux et occasionnent des piqûres extrêmement douloureuses. La douleur peut éventuellement être aténuée en immergeant la partie touchée dans de l'eau chaude. La douleur, pouvant durer plusieurs heures, est si violente au début qu'elle peut être la cause d'une syncope. Sous avis médical bien entendu, un traitement à base de corticoïdes soulage en une à deux heures. La beauté de ce poisson est légendaire.
On l'appelle encore rascasse-poule. Un rayon souple en moins à la dorsale et un en moins à l'anale (10d et 6a) le différencie de Ptérois volitans du Pacifique (11d et 7a).

 
Trombinoscope
Trombinoscope
Trombinoscope
Trombinoscope
Trombinoscope
Trombinoscope
Trombinoscope
Trombinoscope