Dagsit ou gris de récif - Carcharinus amblyrhynchos
Trombinoscope
Longueur en mètres
2,5
Type de reproduction
Vivipare
Rapports avec l'homme
Potentiellement dangereux
Habitat
Pélagique et récifal
Ordre : CARCHARHINIFORMES
Famille : CARCHARHINIDES
Nom Français : Requin dagsit
Autres Noms : Requin de récif gris
Nom Anglais : Grey reef shark
Il a un habitat à la fois pélagique et côtier. Il est fréquent dans les atolls, sur les récifs de corail et dans les lagons surtout à proximité de forts courants. Il vit entre la surface et 100 m de profondeur. Il est très présent dans l'Océan Indien. La journée on peut le voir patrouiller en groupe le long des récifs. C'est à la tombée du jour qu'il redevient solitaire pour partir en chasse.

Requin gris avec gros oeil circulaire et bande noire à l'extrémité de la nageoire caudale. Blanc au-dessous. Les dents sont à pointe triangulaire légèrement inclinée. C'est un nageur puissant.Taille adulte :1,35 m nouveau-né : 45 à 60 cm.
Il se nourrit de poissons de récif ne dépassant pas 30 cm mais aussi crabes, langoustes, poulpes, crevettes. Curieux, il vient examiner les plongeurs. Il est le seul à pratiquer la nage d'intimidation. Il attaque les plongeurs en présence de poissons blessés, ne faisant pas toujours la différence entre les deux. Au moins un cas mortel rapporté. (pour en savoir plus)


(Carte et données sur les attaques à La Réunion)
Trombinoscope
Trombinoscope
Trombinoscope
Trombinoscope
Trombinoscope
Trombinoscope

Le Requin Dagsit, biologie et écologie :
Le requin Dagsit, est un requin commun de couleur grise sur sa face dorsale et blanche sur sa face ventrale. Il de gros yeux circulaires, et peut avoir une bande noire sur sa nageoire caudale. C'est un très bon nageur qui peut atteindre pour les femelles 1,70 m de long et pour les mâles 2,50 m. Il vit jusqu'à l'âge de 25 ans et atteint sa maturité sexuelle vers l'âge de 7 ans. Cependant il ne se reproduit qu'environ 4 ou 5 fois dans sa courte vie. Il est vivipare, c'est à dire que comme chez les mammifères, les embryons se développent dans l'utérus de la mère. Après 9 à 10 mois de gestation, elle donne naissance à 5 petits requins au maximum, en fonction du cannibalisme intra utérin. Le taux de doublement de la population est très lent, de l'ordre de 14 années.
Il vit entre 200 m de profondeur et la surface. Il a une prédilection pour les zones de récif, les passes des lagons où règne un fort courant. Le requin Dagsit a un habitat à la fois pélagique et côtier. Il est maintenant rare dans l'Océan Indien.
Ce requin est remarquable par son comportement grégaire et ses habitudes territoriales. De jour il patrouille et se repose en groupes sur des sites très localisés (jusqu'à plus de 50 individus. D'une activité diurne limitée, il redevient solitaire et actif pour partir en chasse dès la nuit tombée. Il se nourrit de poissons de récifs, calmars, poulpes, langoustes, crevettes et crabes. Ce requin est connu pour entrer facilement dans une frénésie alimentaire.
Ce comportement trouve sans doute son origine dans la compétition qui survient dans de tels groupes en présence de nourriture. Quasiment inoffensif pour l’homme en dehors de tout stimulus alimentaire, il peut devenir particulièrement dangereux en présence de nourriture. A Madagascar, l'un de nos membres a vu un chasseur se faire mordre au mollet par un requin Dagsit qui cherchait à saisir, avant ses congénères, une carangue fléchée. Ce requin est régulièrement incriminé dans des attaques humaines, impliquant des chasseurs. Cependant il est habituellement paisible en l'absence de poissons blessés ou de nourriture. Sa curiosité satisfaite, il s'éloigne calmement des plongeurs, sauf dans les zones où, devenus attraction touristique, il a pris l'habitude d'être nourrit.
On le dit aussi très fort pour exprimer ses états d’âme. De l’excitation à la crainte, il est capable d’adopter de très nombreuses postures. Il est le seul requin a présenter une nage et des postures d'intimidation lorsqu'il cherche à dissuader des plongeurs d'entrer sur son territoire. Il est alors souhaitable de s'écarter et de le laisser se calmer, bien que ces démonstrations soient rarement suivies d'attaques. A deux reprises nous avons pu observer ce type de comportement sur le site de "Spot à Requins" . A chaque fois, des pêcheurs étaient présents sur le site avant la plongée. Le comportement des requins est ensuite redevenu rapidement paisible.Pas de crainte excessive donc, ni de psychose inutile, le requin Dagsit ne représente pas un réel danger tant que des règles de sécurité de base sont respectées..En présence de ce requin, il vaut éviter le shark-feeding (nourrir le requin) et les activités de chasse sous-marine.

En février 2004, on a estimé le nombre de requins présents sur la pointe de "Spot à Requins" , à une trentaine d'individus.. C'est en tout cas la taille des plus grands groupes observés. Le nombre de rencontres est comparable à celui observé sur la fosse aux requins de Maurice. Un bilan à mettre sur le compte des plongeurs, passionnés des fonds marins, qui agissent en tant qu’observateurs sans jamais vouloir perturber le comportement naturel de l’animal.